L’arthrose du chien

 

L’arthrose de mon chien, Docteur … est-ce une fatalité ?

L’arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire qui entraine des douleurs chroniques ou aigues lors de la mobilisation de l’articulation arthrosique, autant dire plus que fréquemment ! Elle est très invalidante, et dite irréversible …

 

C’est une malade évolutive, fréquente chez le chien âgé (au moins 20% de chiens atteints, plus de 70% des chiens âgés), mais qui peut aussi atteindre les chiots et les chiens adultes, d’autant plus qu’ils sont issus de grandes races.

 

Chez le chien, ces douleurs peuvent amener à l’immobilisme ou la paralysie dite du train arrière, symptôme caractéristique du chien âgé. Bien que décrite comme évolutive et irréversible, nous verrons par la suite qu’en tout cas il n’y a pas une fatalité à subir ces douleurs (idem pour nosu autre humains), et qu’il existe de nombreuses possibilités de soins, de la chirurgie à l’alimentation.

 

L’articulation de mon chien : comment fonctionne-t-elle Docteur ?

pour comprendre l’intérêt des produits présentés sur ce site, voici quelques informations essentielles sur le fonctionnement mécanique, biologique et  physico-chimique d’une articulation :  

pour faire simple, l’articulation est une poche avec 2 surfaces lisses (les cartilages articulaires), et un liquide lubrifiant (liquide synovial ou synovie) qui permet au segment osseux de bouger l’un par rapport à l’autre, créant ainsi le mouvement.

 

les données biologique à connaitre :

1/ La synovie est sécrétée par les cellules de la membrane synoviale (les synoviocytes) et est riche en acide hyaluronique. (à retenir : ‘acide hyaluronique’ ; voir agilium)

La synovie (ou liquide synovial) est un liquide biologique visqueux situé au niveau de l’articulation et qui remplit plusieurs fonctions :

- il limite la friction des os entre eux

- il amortit les chocs

- il fournit les nutriments nécessaires aux chondrocytes (cellules du cartilage) tandis qu'il élimine leurs déchets métaboliques (à retenir ‘chondrocytes’ et ‘nutriments’)

 

2/ Le Cartilage articulaire, qui n’est pas ou peu innervé (donc ne transmet que peu d’informations de douleurs) est essentiellement constitué de :

  • chondrocytes, cellules qui fabriquent la matrice du cartilage et le nourrissent (chondroitine)
  • Fibres de collagène : Principalement de type II, elles forment une armature solide qui retient l’eau.  (ici à retenir collagène de type II ; voir Flexadin advanced)
  • Protéoglycanes : Protéines sucrées qui constituent un véritable gel hydrophile et permettent une forte résistance à la compression.

 

L’arthrose est donc caractérisée par une inflammation du cartilage, qui se dégrade, se fissure et la dégradation s’étend à l’os dit sous-chondral (sous le cartilage) qui lui est particulièrement innervé et transmet donc les informations de la douleur. C’est donc la cascade de l’inflammation qui est responsable de la dégradation du cartilage, les cellules qui sont censées entretenir et nourrir le cartilage se mettent alors à créer un processus d’auto-dégradation responsable de l’évolution irréversible.

... à suivre ici ...

articulation schéma fonctionnel